Une brigade de RNA_1_@AIDER 2012

Après la période de pluies intenses provoquées par le phénomène El Niño Costero (de janvier à avril), les forêts du district de La Matanza ont maintenant une abondante végétation arbustive. Dans ces forêts, se trouvent les communautés rurales impliquées dans le projet Forest&Life: la Ancajima, El Progreso, La Zapata, et Hispón. Le changement spectaculaire du paysage est caractéristique de l’écosystème de la forêt sèche qui peut « verdir » rapidement en cas de longues périodes de pluie.

Photo 2 pérouPhoto 1 Pérou

Le dernier phénomène comparable a été enregistré en 1998, lorsque la région a subi de fortes précipitations jusqu’à la fin du mois de mai. Après cette longue période de pluies intenses, la région a souffert d’une intense sécheresse, avec des pluies annuelles très faibles ou inexistantes, jusqu’au phénomène de cette année, qui a végétalisé de nouveau la région. C’est donc une très bonne année pour les paysans de la région qui peuvent alimenter leur bétail et renforcer leurs activités.

L’herbe devrait commencer à sécher d’ici le mois d’août, et bien qu’il y ait des pluies saisonnières tous les ans, elles ne sont pas d’intensité suffisante pour maintenir la forêt en l’état actuel. C’est pourquoi les communautés profitent de ces phénomènes naturels extraordinaires pour mener à bien des activités qui permettent aux populations rurales d’améliorer leur qualité de vie et de se préparer aux longues périodes de sécheresse, caractéristiques du bosque seco.

Pour en savoir sur le programme Forest&Life au Pérou : ici

Diagnostic partcipatif_crédit Kinomé 2014

Les activités du Projet de Régénération Naturelle Assistée (RNA), ont débuté le 1er mai, dans la communauté paysanne José Ignacio Távara Pasapera. Le projet financé par le programme Russel E. Train Education for nature programme – World Wildlife, vise à favoriser la reforestation des forêts actuellement dégradées grâce à la régénération naturelle assistée, qui constitue l’alternative la moins coûteuse et la plus sûre pour la restauration de ce type d’écosystème. Le projet propose les deux composantes suivantes :

(i) la formation
(ii) les actions de reforestation

Les sessions de formation porteront sur « la protection de la régénération naturelle » et « la gestion des repousses, la taille, la fenaison des pâturages naturels et la prévention contre les incendies forestiers ». Les actions de reforestation quant à elles comprennent la protection et la gestion de la régénération naturelle, le maintien des clôtures de protection, et une assistance technique. A court terme, le projet vise à ce que 30 000 arbres d’Algarrobo (Prosopis Pallida) et de Sapote (Capparis Scabrida) soient protégés par des clôtures et se développent de manière optimale à l’abri des pressions anthropiques et des menaces liées à la présence incontrôlée des animaux.

A long terme, les 30 000 arbres d’Algarrobo et de Sapote devraient restaurer 47,4 hectares de forêts sèches, et contribuer ainsi à l’adaptation et l’atténuation du changement climatique dans les zones où se sont établies les communautés paysannes du Nord-Ouest du Pérou.  Les activités du projet dureront jusqu’au 31 juillet, et devraient renforcer les capacités de 60 paysans grâce aux ateliers organisés par l’ONG A.I.D.E.R. en partenariat avec la communauté paysanne José Ignacio Távara Pasapera.

En savoir plus sur le programme Forest&Life au Pérou : ici

DSC08357

El niño a fait beaucoup de dégâts dans la région de Piura (Cf dernière actualité). La situation se rétablissant dans la région (les routes et les moyens de télécommunication avaient été coupés), les équipes projet de l’ONG AIDER, partenaire du programme Forest&Life au Pérou, ont enfin pu avoir des nouvelles des communautés partenaires du projet, qui heureusement n’ont pas été touchées.

Les activités du projet vont pouvoir reprendre leur cours avec une nouvelle campagne de Régénération Naturelle Assistée (RNA) et de nouveaux projets collectifs financés.

Deux communautés nous ont d’ores et déjà partager leur souhait de primes collectives (en échange du travail de RNA effectué : récolte des branchages morts, taille de ces branchages, mise en clôture, etc.) pour cette nouvelle campagne. La communauté d’ El Progreso souhaite que nous les assistions pour améliorer leur pratique d’élevage (bonnes pratiques, nouveaux reproducteurs caprins de bonne race, médicaments, etc.). Quand à celle de La Ancajima, elle souhaite que nous financions le raccordement en eau de leurs maisons avec un nouveau puits existant.

En savoir plus sur le programme Forest&Life au Pérou : ici

Photo Pérou

Les pluies torrentielles liées à l’arrivée du phénomène El Niño continue de se déverser dans la région de Piura, au Nord du Pérou où est mis en oeuvre le programme Forest&life. Lors de notre visite en février dernier, l’arrivée de la pluie après de longs mois de sécheresse était alors perçue comme une bénédiction dans les campagnes. Mais les fortes pluies se sont poursuivies en continue, provoquant de graves inondations et « huaicos » (coulées de boue) dans toute la région. Dans la capital régional éponyme, complètement submergée, le niveau de l’eau atteint des hauteurs historiques. Un bilan officiel fait état de plus de 240 000 personnes touchées, 2000 km de route et plus de 200 ponts détruit.

En zone rurale, 21 245 hectares de cultures auraient été affectés, dont 9 745 hectares complètement détruits, ainsi que 640 km de canaux d’irrigation. La plupart des routes et des moyens de communication avec les zones rurales étant coupées, il est très difficile de connaître la situation des communautés partenaires du programme Forest&Life. Nous vous donnerons des nouvelles dans la prochaine actualité.

En savoir plus sur le programme Forest&Life Pérou : ici.
Crédits photo : Ernesto Benavides / AFP

IMG_3247-001

Accompagnée par l’ONG locale partenaire A.I.D.E.R., Kinomé a animé une série d’ateliers qui a permis de faire s’exprimer chaque habitant sur leur quotidien, leurs habitudes et leurs besoins. Différents outils ont été utilisés pour cela : Cartographie participative, exercice de l’horloge, calendrier des saisons… La cartographie permet de connaître la perception des habitants de leur propre territoire et de faire ressortir des problèmes « physiques » (distance importante de sources d’eau, difficulté de déplacement ou inaccessibilité de certains services). Les autres exercices permettent de connaître les activités des habitants dans une journée, et dans une année. Les discussions qui en émergent permettent d’identifier les problématiques du quotidien, l’organisation de la communauté, les périodicités des activités et de certains problèmes (sécheresse, manque / abondance d’activités, de ressources). Ces ateliers sont complétés par des entretiens individuels.

Plusieurs projets collectifs répondant à ces besoins ont ensuite été identifiés et proposés par les habitants. Par exemple, un des besoins des communautés est d’améliorer les pratiques d’élevage pour avoir des animaux plus productifs et en meilleure santé. Un autre besoin est de mieux gérer la ressource en pâturage pour mieux s’adapter et donc résister aux sécheresses. De manière générale une meilleure gestion de l’élevage permettrait aussi d’alléger la pression anthropique sur la forêt. Une autre demande exprimée a été de financer le raccordement d’un village au réseau d’eau courante, ou encore de recevoir une formation pour apprendre le maraichage. La culture du Moringa a également été citée par les communautés. Le Moringa est un arbre aux propriétés nutritives étonnantes qui est très bien adapté aux régions arides. Ainsi plusieurs femmes ayant entendu parlé des vertus de cet arbre ont décidés d’en planter dans leur jardin pour leur consommation personnelle, et l’arbre pousse très bien ! Elles souhaiteraient maintenant apprendre les différents usages possibles (ils sont nombreux ! Feuilles, gousses, graines, fleurs, écorces, tout se consomme et chaque partie possède des propriétés différentes).

En ayant écouté tous les besoins exprimés par les communautés et les débuts de piste de projets possibles et proposés spontanément par les communautés, Kinomé avec A.I.D.E.R. vont pouvoir rédiger le contenu du programme Forest&life pour les trois prochaines années, afin de l’orienter toujours vers plus de satisfaction des besoins fondamentaux des populations.

En savoir plus sur le programme Forest&Life Pérou : ici.
Pour parrainer des arbres au sein du programme Forest&Life Pérou : ici

Paysanne de Cury Lagartos_Pérou-Piura_@Kinomé 2014

Depuis 5 ans Forest&Life accompagne les communautés paysannes de Piura, au nord du Pérou pour protéger l’écosystème de la forêt sèche (Bosque Seco), améliorer les conditions de vie des populations locales, et sensibiliser les habitants à l’importance du Bosque Seco pour eux dans leur vie quotidienne et pour les générations à venir. Le projet accompagne 5 villages : deux annexes de Cury Lagartos, 3 villages de la Matanza (La Ancajima, El Progreso, La Zapata).

La dernière campagne étant terminée, l’équipe de Kinomé/Forest&Life et de AIDER (l’ONG péruvienne qui met en œuvre le projet sur le terrain) se rend sur le terrain afin de déterminer avec les communautés les composantes de la prochaine campagne. Il s’agit en particulier de déterminer combien d’arbres seront protégés avec chacune des communautés et la nature des projets collectifs qui seront financés cette année. Lors de la dernière campagne, plus de 70 000 arbres avaient été protégés et le projet avait financé deux trousses à pharmacie vétérinaire, des chèvres de race Anglo Nubians pour améliorer l’élevage caprins, une étude pour détecter la présence d’eau souterraine, ainsi que des matériaux pour construire des enclos et des abris pour les chèvres.

La visite de cette année vise en particulier deux communautés qui viennent de rejoindre le projet (La Ancajima, et El Progreso). Il s’agit de bien comprendre leur mode de vie, leur histoire, et leurs traditions afin d’identifier les besoins les plus pressants de la communauté et de déterminer avec eux les meilleurs solutions pour améliorer leurs conditions de vie et protéger le Bosque Seco. L’équipe va également rencontrer deux villages de Jose Ignacio Tavara Pasapera (Santiaguero et Vega Honda) qui souhaitent intégrer le projet et possède un fort potentiel de régénération naturel.

L’équipe de Forest&Life profitera également de son voyage au Pérou pour rencontrer l’ONG ANIA, qui fait un magnifique travail de sensibilisation à l’environnement avec les enfants. Il s’agit de voir avec eux comment ils pourraient intégrer le projet Forest&Life Pérou pour renforcer la composante sensibilisation du projet, et nous aider à sensibiliser les enfants du Bosque Seco.

En savoir plus sur le programme Forest&Life au Pérou : ici
Pour parrainer le programme Forest&Life Pérou : ici

News Pérou

L’équipe de notre partenaire local, l’ONG péruvienne A.I.D.E.R à Piura, a reçu la visite de Biodiversity International, une organisation de recherche pour le développement qui fait partie de la commission de recueil des expériences pour la formulation du Programme National de Récupération des Zones Dégradées au Pérou. Le projet de Régénération Naturelle Assistée mis en œuvre dans le cadre de Forest&Life figure parmi les expériences les plus prometteuses recensées, et à ce titre, fait l’objet d’une évaluation pour en tirer les enseignements qui nourriront la réflexion pour l’élaboration du programme national. Le recueil d’expériences devrait être rendu public d’ici fin mars 2017.

Pour en savoir plus sur le programme Forest&Life au Pérou : ici
Pour parrainer le programme Forest&Life Pérou : ici

News Pérou janv17

Kinomé et AIDER vont se rendre sur le terrain à Piura dans le courant du mois de février pour lancer la quatrième campagne du programme Forest&Life Pérou. Durant 10 jours, les deux organisations vont rencontrer les communautés partenaires du projet pour établir le nombre d’arbres à protéger et identifier les projets communautaires qui seront financés cette année.

Lors de la campagne III (2014-2015) 76 324 arbres avaient été protégés par près de 196 personnes de 4 villages, et 160 enfants avaient bénéficié de cours de sensibilisation. C’est aussi lors de cette campagne qu’avait été testée la nouvelle modalité de financement de projets communautaires au lieu d’une rémunération individuelle. En 2015, le projet a ainsi financé une étude de prospection géo-électrique pour identifier la présence d’eau souterraine, 3 pharmacies vétérinaires, des matériaux de construction, des outils et des semences pour le maraichage, ainsi que des reproducteurs caprins pour les élevages. Face au succès de ce mode de fonctionnement, le système de projet communautaire sera de nouveau appliqué dans le cadre de la campagne IV.

En savoir plus sur le programme Forest&Life Pérou : ici
Parrainer le programme Forest&Life Pérou : ici

Le sirop Algarrobina, un des produits a partir de l'Algarrobo_credit Kinome 2014

L’Algarrobo est le nom d’un des arbres protégés par le programme Forest&Life au Pérou, mis en oeuvre par l’ONG péruvienne Asociación para la Investigación y el Desarrollo Integral (A.I.D.E.R.).

A l’occasion de la semaine de l’Algarrobo de Piura, la 3e semaine de Novembre, Jaime Nalvarte, Directeur exécutif d’AIDER, à présenté les activités de l’ONG en matière de protection du Bosque Seco et en particulier les activités de Régénération Naturelle Assistée (RNA) mise en œuvre dans le cadre du programme Forest&Life. Les participants sont ensuite allés sur le terrain pour voir les cercles de protection de la régénération naturelle des deux communautés paysannes de Cury Lagartos et de la Matanza.
Pour en savoir sur le programme Forest&Life au Pérou : ici

rna-forestlife-perou

Les Nations Unies, en lien avec le Ministère de l’Environnement et le programme NORBOSQUE du gouvernement régional de Piura, ont décidé de soutenir les efforts de préservation de la forêt sèche dans la nord du Pérou, en finançant une initiative de RNA.  En ce mois de novembre, ils ont financé la protection de 1307 jeunes pousses d’arbres à Cacaranà, El Cerezo, et San Jose, différentes « annexes » de la Communauté Paysanne Jose Ignacio Távara Pasapera.

Une bonne nouvelle pour le programme Forest&Life au Pérou. Ainsi la technique de Régénération Naturelle Assistée, employée depuis 2011 dans le cadre du programme commence à être reconnue et reproduite par les organisations nationales et internationales oeuvrant pour le développement et la protection de l’environnement.
Les équipes d’A.I.D.E.R. et de Forest&Life peuvent être fières de leur pari, fait il y a 5 ans lorsque les deux organisations se sont rencontrées, et qui commence à porter ses fruits ! 

Plus d’information sur le Forest&Life Togo et le moringa : ici