L’ONG Raindrop a terminé sa participation au mouvement Forest&Life, mettant fin au projet « Graines de changement » d’Inde.
Mais le mouvement Forest&Life continue de s’agrandir et ouvrira courant 2015 un nouveau projet au Gabon.

Forest&Life accompagne des microprojets sur les trois premières années, afin de contribuer à leur déploiement, ce sont les projets « Graines de Changement ».

De 2011 à 2013, Forest&Life a donc accompagné l’ONG Raindrop dans son projet de récupération des eaux de pluie et de reboisement communautaire, et a permis à la population de Bargarh de planter 8297 arbres dans la région du Bundelkhand. Bravo à eux et merci à tous les parrains qui ont contribué au projet sur les trois dernières années !

A partir de 2015 et pour les trois prochaines années, le projet Graines de changement aidé par Forest&Life sera un projet d’éducation environnementale autour du reboisement d’essences natives au Gabon. Vous le découvrirez bientôt sur www.forestandlife.com

Retrouvez Raindrop sur facebook : http://www.rain-drop.org/

L’objectif pour l’année 2013 consistait en la plantation de 1 667 arbres. Cet objectif a été dépassé puisqu’au total ce sont 2 314 arbres qui ont été plantés au cours de l’année, plus précisément de mi-juin, début de la mousson, à fin août! 

Ces fruitiers ont été plantés dans quatre villages différents de la région de Mau dans l’Uttar Pradesh.

Essences des 2 314 arbres plantés :

•      634 amlas,

889 goyaviers,

572 carissa carandas,

116 citronniers,

 79 grenadiers,

 23 jacquiers,

 1 pommier cannelle. 

Parmi ces arbres, citons l’amla dont le fruit, également appelé groseille népalaise ou indienne, est très riche en vitamine C: 720 mg pour 100 g de pulpe de fruit, jusqu’à 900 mg pour 100 g de jus pressé, et en pectine. On l’utilise dans les confitures, les gélatines et comme pickles.

L’année a également été marquée par la construction d’une pépinière. Afin de faciliter l’approvisionnement en arbres dans la région de Mau, une pépinière a été construire, sur le terrain d’un villageois pionnier dans la création de vergers, Monsieur Ramesh Chandra. Désormais propriétaire de cette pépinière, M. Chandra et sa famille sont en charge de son entretien et de son développement. Il a été formé à des techniques de base d’agro-écologie : utilisation des graines issues des fruits pour faire de nouvelles pousses et fabrication de pesticides naturels, par exemple avec des feuilles de neem. 

7 570 arbres composaient initialement la pépinière. Le sol étant très fertile, les pousses se sont bien adaptées et ont rapidement grandi. Les premières pousses ont été plantées directement dans le sol ; par la suite, les autres pousses ont été plantées dans des sacs plastiques, afin d’éviter le traumatisme lié au déracinement. Des sprinklers d’irrigation, sorte d’arroseurs automatiques, ont été installés sur le terrain afin de pallier à la sécheresse, chronique dans cette région. 

Grâce au travail de M. Chandra et de Rain Drop, les arbres ont bien poussé, certains d’entre eux mesurant déjà 1m50 ! 

En 15 ans, le septuagénaire Nguyên Minh Phiên et son épouse ont reboisé plus de 100 ha dans la région de Bac Giang, dans le nord du Vietnam. Rencontre avec l’homme qui plantait des arbres avec sa femme.Mr Phiên et sa femme se sont installés dans la commune de Bao Dai au moment de leur retraite. La vie des paysans était très dure. La forêt était coupée pour faire des cultures à court terme, mais les sols s’appauvrissaient laissant les paysans dans une situation de pauvreté grandissante.
"La région était dénudée. J’avais envie de protéger la nature et de restaurer cette région". Alors que les familles de paysans quittaient la région, Mr et Mme Phiên s’installe sur un petit terrain et commence leur travail de reboisement.
Ils achètent 7 ha avec toute leur épargne. Ils élèvent des petits animaux pour les revendre, et ainsi créer un fonds tournant. Ils peuvent ainsi continuer à acheter des terres aux paysans voisins qui n’arrivent plus à produire suffisamment du fait des baisses de rendements et de la perte de fertilité des sols. Petit à petit, ils rachètent toutes les collines autour de leur ferme, et plantent des arbres.
Le couple de retraités actifs plantent des arbres, et sensibilisent les enfants de la région. Ils aident aussi les autres paysans voisins à sortir du cercle vicieux de la pauvreté. Le vice président de la commune témoigne: "Mr Phiên a réussi à faire évoluer la conscience de la population au regard de la protection de la forêt. Grâce au soutien de la famille de M. Phiên, les conditions de vie de la population locale s’est améliorée."
Forest & Life encourage l’initiative de la famille Phiên, et de toutes celles à travers le monde qui oeuvrent pour la restauration des forêts et la lutte contre la pauvreté.