Le constat du mouvement

La forêt disparaît à vitesse alarmante alors qu’elle est indispensable à la vie et n’a aucun substitut.

 


La plupart des projets de reforestation échouent car les arbres n’ont pas suffisamment de valeur au yeux des populations locales.

A l’occasion du prix de l’Entrepreneur social 2014 décerné par la fondation américaine abc*, Nicolas Métro, Fondateur de Kinomé et de Forest&Life, nous explique en prenant exemple du Moringa Oleifera, en quoi les arbres peuvent être un levier de développement du moment que les populations prennent conscience qu’un arbre debout vaut mieux qu’un arbre couché.