About Author

Pascale Leportier

Pascale est ingénieur en agriculture spécialisée en Sciences du Végétal, elle coordonne l’activité scientifique de l’entreprise en lien avec des laboratoires français et internationaux, ainsi que les activités d’éducation et de sensibilisation que Kinomé propose aux plus jeunes.

Connect with Me:

L’agroécologie est une notion récemment utilisée en Afrique. L’agroécologie consiste en une intensification écologique et durable de la production agricole, en mettant l’accent sur la productivité de la terre et du travail puis l’augmentation des revenus des agricultures familiales. La transition agroécologique implique d’accompagner les producteurs afin qu’ils fassent évoluer leurs systèmes de production en mobilisant au mieux les processus écologiques qu’offre la nature (recyclage des biomasses, fixation symbiotique de l’azote, etc.), et en réduisant l’usage des intrants de synthèse tout en cherchant à les utiliser de manière plus efficiente.
Dans le cadre du projet OPASASE-Togo mené par l’Unité Technique Café Cacao (UTCC) et le Laboratoire de Recherche Forestière (LRF) en collaboration avec Kinomé et Le Mouvement Forest and Life, les planteurs de caféiers et de cacaoyers au Togo bénéficient d’appuis spécifiques pour la reforestation des agroforêts, la restauration du couvert végétal (ombrage dans les caféiers et les cacaoyers) et le réglage de l’ombrage dans ces vergers afin d’améliorer leur productivité (services et biens écosystémiques).

A ce jour, 6500 essences agroforestières (2000 plants d’Erythrophleum guineensis, 1000 plants de Terminalia superba et 3500 plants de Samanea saman) ont été mises en terre dans une centaine de vergers de caféiers et de cacaoyers de la zone forestière du Togo. Tout ce processus est accompagné par des appuis-formatifs pour la mise en terre et l’entretien de ces plants. Cette action vise à contribuer à lutter contre la pauvreté des populations vulnérables dans la zone, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et renforcer la résilience des exploitations familiales face aux effets du changement climatique et leurs conséquences.

Souvenez-vous, en 2016, nous vous partagions déjà l’intérêt des radios rurales dans la sensibilisation au moringa au Togo. A Tchamba aussi, INADES s’appuie sur ce véhicule pour informer le grand public rural sur la place du Moringa dans les nouvelles pratiques agricoles et nutritionnelles. Ainsi, dans le cadre du projet soutenu par la Fondation Olga Triballat, les 04 et 22 juin, deux émissions radio ont été animées sur la Radio communautaire de Tchamba par INADES et un représentant de la Direction Préfectorale de l’environnement.
Ces émissions ont porté sur deux thèmes : (i) Opportunités offertes par la filière Moringa pour l’entreprenariat des jeunes et (ii) Protection de l’environnement à travers le reboisement d’espèces multifonctionnelles comme le Moringa.

Sur le terrain, INADES mobilise un autre outil, le Champs test d’innovation, pour former les agriculteurs locaux. Le CTI est un site où les systèmes de cultures sont testés ensemble par les agronomes et les agriculteurs qui souhaitent évaluer la faisabilité du Moringa avant de s’engager dans leurs propres fermes. Des CTI sont soutenus par la Fondation à Kitangoli et Kagnigada.

Le mois de juin a également permis de préparer les pépinières de Moringa. Au total, 1 345 jeunes plants de Moringa ont été produits en pépinière sur quatre (4) sites dont deux (2) par villages. Cinquante-un (51) producteurs dont douze (12) femmes ont participé à la production des plants et à la mise place d’un protocole destiné à tester différentes façons de planter le Moringa (différents écartements, association avec les cultures annuelles). En outre, INADES a organisé en juin des visites inter-coopératives entre les agriculteurs de ces deux villages.

Le programme La forêt des enfants se déploient en France grâce au soutien de nos partenaires engagés pour la forêt et au partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF), pour permettre aux écoliers français de découvrir la forêt et de la restaurer ! Merci et bravo à :

Grâce à la fondation Léa Nature Jardin Bio’, 6 classes vont replanter sur 2 ans 2 000 arbres dans la forêt de Bercé (département de la Sarthe), et parrainer 4 000 arbres utiles au Togo. La Fondation Léa Nature Jardin Bio’ a par ailleurs renouveler son engagement pour soutenir le programme Forest&Life au Togo, où plus de 20 000 arbres ont déjà été parrainés en 2015, et contribue à développer la forêt des enfants sur son territoire de Périgny, en partenariat avec la Mairie de la Rochelle et Kinomé-Forest&Life, depuis 2013.

Grâce à l’entreprise Triballat Noyal via sa marque Petit Billy sur 3 ans, 9 classes vont contribuer à la replantation de 7 500 arbres dans la forêt de Bercé (département de la Sarthe). Triballat Noyal est par ailleurs déjà engagée au Togo avec Forest&Life et l’ONG Inades Formation, dans un vaste programme de reboisement communautaire.

Grâce à l’entreprise Berto, 6 classes vont replanter 1 600 arbres sur 2 ans dans la forêt du Mont Ventoux (département du Vaucluse) et parrainer 3 200 arbres au Pérou, où l’entreprise a déjà parrainé la protection de plus de 120 000 arbres avec Forest&Life.

Grâce à l’entreprise Humanis, 4 classes vont replanter 3 000 arbres dans les forêts du Nord et dans les forêts d’Ardèche. Les collaborateurs de l’entreprise seront invités à participer aux journées de plantation pour « soigner » ces grandes forêts malades. Par solidarité internationale, Humanis est par ailleurs déjà engagée au Togo avec Forest&Life depuis 2015, où plus de 10 000 moringa (« arbre santé ») ont été plantés pour améliorer la vie des populations locales, et en particulier la nutrition des enfants.

Le canton de Fiokpo (Togo) se situe dans la Région des Plateaux, zone au relief accidenté et dont les sols sont exposés à l’érosion hydrique quand vient la saison des pluies. Dans ce contexte, Forest&Life et ses partenaires locaux, ont engagé dès 2011 un programme de reboisement destiné à protéger les sols et berges de cours d’eau et à développer des sources de diversification des revenus dans cette région spécialisée dans la production de café et de cacao.

Léa Nature a soutenu entre 2013 et 2015 une vaste action ayant permis d’introduire le moringa dans 10 villages du canton. Le moringa est un arbre dont les feuilles, très riches en nutriments, peuvent améliorer la qualité nutritionnelle des repas locaux tout en procurant du revenu à ses planteurs car demandée sur les marchés locaux et étrangers.

Ce premier projet a permis la plantation de plus de 20 000 arbres (pour moitié du moringa), l’établissement d’un lieu d’expérimentation de systèmes de culture de moringa adaptés à la région et enfin la création d’une unité de séchage des feuilles de moringa pour la coopérative de Sévénokopé. A la fin 2017, Léa Nature a annoncé le renouvellement de son soutien pour deux ans. Cette nouvelle phase, confiée à l’ONG Inades-Formation Togo, membre de Forest&Life, comporte trois volets :
• Volet 1 : Plantation de 20 00 arbres (50% de moringa, 50% en diversification des champs de cacaoyer et de caféiers par des fruitiers et des espèces d’arbres d’ombrage);
• Volet 2 : Poursuite des tests sur le champ expérimental et de la création d’une collection de semences forestières locales.
• Volet 3 : Nutrition et sensibilisation à travers la création de jardins partagés dans les écoles.

Le premier semestre de ce nouveau projet a permis de concrétiser les actions suivantes :

• Volet 1 (Plantations) : la première action d’INADES fut de recueillir les besoins des agriculteurs locaux en plants. Soixante dix huit (78) familles se sont inscrites cette année. Sur la base de ce registre :
> plus de 16 000 plants (dont plus de 4 000 moringa) ont été produits dans quatre pépinières locales. Dans le premier projet, tous les plants étaient produits à Volové, ce qui pouvait entrainer des difficultés logistiques au moment de la saison de plantation (les pots sont lourds, les plants peuvent être stressés durant le transport).
> Les sites que les agriculteurs souhaitent reboiser ont été contrôlés par l’animateur local d’INADES. Un géo-référencement est en cours pour assurer la traçabilité et facilité les suivis futurs.

• Volet 2 (Recherche) : une taille des moringa du site expérimental a été réalisée, préalablement à la reprise des essais scientifiques (associations et rotations culturales).

• Volet 3 (éducation environnementale et nutritionnelle) : les enfants du collègue et de l’école primaire de Volové ont pu célébrer la journée officielle de l’arbre au Togo, le 1er juin. Cette célébration a été couplée à la Semaine Planétaire pour un Monde Meilleur. Des séances de sensibilisation ont été organisées pour 231 élèves et 11 enseignants. La sensibilisation a porté globalement sur l’importance de la protection de l’environnement.

Les enfants des Ecoles Publiques Conventionnées  des Charbonnages et de Gros Bouquet 2,  se sont rendus le 01 au 06 juin 2018 à la pépinière pédagogique de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts tenue par l’ONG GRASNAT dans le cadre de la mise en œuvre du projet  « 1 arbre pour moi, 2 arbres pur toi et 3 arbres pour la Planète».

175 enfants pour 6 classes des CP au total des Ecoles Publiques primaires Conventionnées participent  à cette célébration. L’Objectif,  faire comprendre le fonctionnement d’une pépinière et les différentes activités qui s’y déroulent. Les visites guidées étaient assurées par Jean Robert ONDZAGHE animateur principal de l’ONG GRASNAT. Ce dernier a  présenté les différentes structures de la pépinière en passant par :
• Le germoir
• L’ombriére et les planches
• Les bacs de germination
Par la suite,  les enfants ont découvert les différents outils utilisés en pépinière : transplantoirs, sécateurs, bêches, arrosoirs, brouettes, pelles, houes…

Ensuite, deux ateliers  pour permettre aux enfants de « mettre les mains dans la terre » ont été organisés. Le premier atelier consistait à faire participer les enfants à la préparation du sol par le binage. Le deuxième atelier : le remplissage des sachets, le semis des graines et l’arrosage. Au total, 175 graines  ont été semées par les enfants au Gabon pour célébrer La Semaine Planétaire pour un Monde Meilleur. Un pique-nique était organisé au Bois des Géants sur l’aire de jeux aménagé au circuit des « Mwanas » pour clôturer cette belle journée.

Dans le cadre du projet collaboratif entre Kinomé, l’Unité Technique Café Cacao (UTCC) et le Laboratoire de Recherche Forestière (LRF), avec le Mouvement Forest and Live, des producteurs de café cacao ont bénéficié d’un appui à la production de plants agroforestiers qui sont en cours de mise en terre.
Pour cette campagne 2018, huit villages de la région des Plateaux du Togo, zone de prédilection pour la production de café et de cacao ont bénéficié de 1 000 plants agroforestiers chacun (soit 8 000 plants) pour regarnir l’ombrage dans les vergers de caféiers et de cacaoyers appartenant à 197 producteurs dont 30 femmes (15,23 %). Ces villages sont Klonou, Apoti, Dzeyibo, Yikpa Dzigbé, Evou Apégamé, Lomnava, Wobe et Assousse Copé. Des formations ont été apportées aussi dans chaque village afin d’outiller les producteurs sur des bonnes pratiques de plantation.
Après la plantation, ces plants devront être bien soignés et protégés!

En savoir plus sur le programme Forest&Life au Togo : ici

Parrainez le projet : ici

La quatrième campagne de Forest&Life au Pérou (2017-2018) se termine et la prochaine est déjà en préparation (début prévu pour l’automne 2018). La valeur ajoutée du projet : allier restauration de l’écosystème du « Bosque Seco » de la région de Piura (nord du pays) et à amélioration des conditions de vie de ses habitants. En allant directement à la rencontre des communautés locales, les équipes de Kinomé, GoodPlanet et AIDER (partenaires techniques) ont pu constater les bons résultats des activités de Régénération Naturelle Assistée (RNA) et surtout l’impact positif des accords de conservation pour les populations. Ce mode de fonctionnement est unique au sein des actions de reforestation, AIDER étant la seule ONG dans la zone à le pratiquer. Cette innovation repose sur le principe suivant : les habitants d’une communauté rurale partenaire décident collectivement d’un projet dont ils ont vraiment besoin (installation d’un panneau solaire pour pomper de l’eau, renouvellement du troupeau de chèvres, etc.), dont la valeur est traduite en nombre d’arbres à protéger. Une fois le quota d’arbres atteint, AIDER met en place le projet collectif choisi par la communauté. Ce mécanisme qui se substitut au paiement individuel classiquement utilisé dans les projets de reforestation offre de nombreux bénéfices. Outre une protection durable des repousses d’arbres et l’amélioration des conditions de vie des populations, les accords de conservation ont permis de renforcer le tissu social en créant une vraie dynamique collective.

« Unidos somos fuertes todos » – Maximiliano, représentant de la communauté de Cury Lagartos

En savoir plus sur le programme Forest&life Pérou : ici

Parrainez des arbres : ici

Le 1er juin est décrété journée de l’arbre au Togo. En ce jour, il est demandé chaque togolais de mettre en terre au moins un arbre. Tout le mois de juin est donc considéré au Togo comme mois de l’arbre. Une tradition, qui respectée dans la zone café-cacao, pourrait sauver les vergers de caféiers et de cacaoyers puis permettrait la récupération des terres dégradées.
Dans le cadre du projet OPASASE-Togo conduit par l’UTCC et le LRF en collaboration avec Kinomé et le mouvement Forest and Life, huit communautés villageoises ont été choisi pour bénéficier des appuis du projet afin de reconstituer le couvert végétal dans les agroforêts et ainsi créer les conditions optimales d’une bonne productivité des vergers de cacaoyers et de caféiers. Les arbres sont en cours de distribution (8 000 plants) aux communautés villageoises, pour une plantation à partir du 1er juin 2018.

Les formations sur les techniques de mise en place des arbres agroforestières en pure ou en association avec les cacaoyers/caféiers ont également démarrées. Vivement que les arbres soient plantés et protégés pour un meilleur devenir de l’écosystème !

En savoir plus sur le programme Forest&Life au Togo : ici

Parrainez le projet : ici

Le Vendredi 8 juin prochain, une grande journée de sensibilisation au respect de l’environnement se tiendra au Jardin d’Agronomie Tropicale de Paris, dans le cadre de la 9ème édition de la Semaine Planétaire pour un Monde Meilleur. 

Une centaine d’enfants d’écoles primaires maternelles de Paris, Vincennes et Nogent-sur-Marne assisteront à différents ateliers pédagogiques. Ils échangeront avec les acteurs du Jardin d’Agronomie Tropicale (future Cité du développement durable) et les cyclistes du Tour Alternatiba autour de leurs démarches et impacts positifs.

Puis, de 17h à 20h30, ouverture aux participants extérieurs donc VOUS ! dans une dynamique porteuse en vue de créer collectivement un monde meilleur. Au programme : arbre de l’engagement, ateliers de créativité et d’innovation, conférences inspirantes, sous l’égide de Cyrielle Hariel, journaliste à Europe 1 et Ushuaïa TV, marraine de l’événement. Il sera aussi question d’exemples d’engagements concrets au quotidien dans lesquels chacun pourra puiser. La soirée sera suivie d’un apéritif dinatoire.

L’événement est gratuit et ouvert à tous, nous espérons donc vous y voir nombreux ! A bientôt.

Téléchargez le flyer, la présentation du projet, et le communiqué de presse du 16 mai 2018.